0

Glossaire de termes scientifiques et psychologiques

ADN – Acide désoxyribonucléique
Cette molécule est le support de l’hérédité, elle porte l’information génétique des êtres vivants.
Allergène Substance qui appartient à l’environnement et qui est à l’origine d’une réaction allergique.

Adipocytes
Les adipocytes forment un type de cellule particulier qui va servir d’entrepôt à l’énergie qu’ils vont stocker sous forme de graisse (triglycérides).
L’ensemble des adipocytes (environ 35 milliards) constitue le tissu adipeux.
Celui-ci prédomine, chez l’homme, dans le haut du corps (abdomen et thorax), tandis que, chez la femme, il est plus abondant dans la partie inférieure.
La graisse représente normalement de 10 à 14 % du poids du corps de l’homme et de 18 à 22 % du poids du corps de la femme.

Akasha
C’est un mot sanscrit qui signifie « espace » ou « ciel » et qui de façon figurée représente une zone au-delà du temps et de l’espace où réside l’esprit humain et son âme ainsi que l’énergie divine qui l’entoure.

Alchimie
Il s’agit d’une antique pratique protoscientifique qui combine ïs éléments de chimie, physique, astrologie, art, sémiotique. métallurgie, médecine, mysticisme et religion.
L’objectif le plus important de l’alchimie est la transmutation des métaux en or ou en argent.
L’alchimie peut être considérée comme le précurseur de la chimie moderne avant la formulation de la méthode scientifique.
L’alchimie, en plus d’être une discipline physique et chimique, sous-tendait un processus de croissance spirituelle, de libération et de salut pour l’auteur de l’expérience.
Les processus et les symboles alchimiques possèdent donc un sens intrinsèque relatif au développement spirituel en rapport avec celui purement matériel de a transformation physique.

Anaphylaxie
Réaction allergique très importante pouvant mettre la vie en danger.
Requiert une attention médicale immédiate et se manifeste par une chute soudaine de pression, de l’urticaire et de la difficulté à respirer.

Antigène
Toute substance étrangère à l’organisme capable de déclencher une réponse immunitaire spécifique visant à l’éliminer.
Ce sont surtout les protéines et les glycoprotéines qui ont un effet antigénique.

Antioxydants
Substance s’opposant aux effets de l’oxydation qui sont la cause de l’altération des aliments et des composés organiques.

Apathie
L’apathie désigne un état de fatigue et de mollesse accompagné d’une indifférence ou d’une absence d’émotions et de désirs.

ARN
Un des 2 brins de la double hélice va donner l’information contenue dans le gène à un messager appelé ARN messager.
L’ARN messager fait en quelque sorte la photocopie du gène de l’ADN, dans le noyau de la cellule.
Cette première opération « COPIER » s’appelle la transcription. Ensuite, l’ARN messager va sortir du noyau et effectuer la deuxième opération : le « COLLER » qui s’appelle la traduction.

Ayurveda
Parole composée de ayu, vie, et veda, connaissance, que ‘on peut traduire par science de la vie. C’est un système de médecine indienne antique et complexe qui s’est développé sur plus de 2000 années de recherches et de pratique.
La médecine ayurvédique a une vision holistique de l’homme et des maladies.
Elle ne s’adresse pas aux pathologies, mais essaie de ramener l’individu à un juste équilibre psychique afin que cela se répercute de façon positive sur sa santé.

Calorie ou Kilocalorie
Couramment appelée « calorie », la kilocalorie (kcal) sert à quantifier les dépenses énergétiques de l’organisme ou à quantifier l’énergie apportée par un aliment.

Capital méthyle
Les groupements méthyles constituent notre capital Méthyle.

Caroténoïdes
On regroupe sous le terme de caroténoïde les carotènes et les xanthophylles. Les caroténoïdes sont des pigments orange et jaunes répandus chez de très nombreux organismes vivants.
Liposolubles, ils sont en général facilement assimilables par les organismes.

Couche cornée
Couche superficielle de la peau. Son épaisseur varie selon la localisation.
Pauvre en eau, la couche cornée est imprégnée de lipides et sert de barrière protectrice entre le milieu interne et externe.

Carence
Etat de déficit s’accompagnant de manifestations cliniques évidentes.

Déficience
Etat de déficit objectivable uniquement sur le plan biologique par l’utilisation de marqueurs de réserves ou permettant de mettre en évidence les conséquences fonctionnelles en rapport avec l’insuffisance des nutriments.
Ces états ne s’accompagnent pas de manifestations cliniques évidentes.

Diète
Abstention temporaire, totale ou partielle, d’aliments pour des raisons personnelles ou thérapeutiques.

Dépressivité
Elle recouvre un état psychique de dépréciation de soi qui fait partie intégrante de la souffrance psychologique et survient surtout à l’adolescence.

Donneurs de méthyles
Protéines alimentaires riches en méthionine, d’aliments contenant de la Bétaîne mais aussi des vitamines (B9 ou folates, B12, B6) qui fournissent les groupements méthyles à notre organisme.

Dyspepsie
Sensation d’inconfort digestif apparaissant après les repas.

Dyspepsie
Altération de la capacité à exécuter de manière automatique des mouvements déterminés, en l’absence de toute paralysie ou parésie des muscles impliqués dans le mouvement. Le sujet doit contrôler volontairement chacun de ses gestes, ce qui est très coûteux en attention, et rend la coordination des mouvements complexes de la vie courante extrêmement difficile, donc rarement obtenue.

Enzymes
Molécules nécessaires aux réactions chimiques survenant dans l’organisme.

Epigénétique
Dans son sens le plus récent, est l’ensemble des modifications transmissibles d’une génération à l’autre et réversibles de l’expression des gènes sans altération des séquences nucléotidiques.
L’existence de phénomènes épigénétiques se retrouve dans l’interrogation de Thomas Morgan « Si les caractères de l’individu sont déterminés par les gènes, pourquoi toutes les cellules d’un organisme ne sont-elles pas identiques ? »

Féculents
Les féculents sont des aliments contenant de l’amidon.
Sont généralement classés dans la famille des féculents les pommes de terre, les pâtes, le riz, le blé, le pain, les légumes secs,…
Les féculents sont riches en sucres lents et apportent un sentiment de satiété durable.
Dans les féculents on trouve les fibres, les minéraux et les protéines végétales dont notre corps a besoin.

Ferritine
La ferritine est une protéine permettant le stockage du fer.
Elle joue un rôle clé dans son métabolisme, permettant de réguler l’absorption intestinale du fer en fonction des besoins de l’organisme.
Elle a ainsi une fonction de réserve et de détoxication du fer. Le dosage de la ferritine plasmatique est le reflet des réserves tissulaires mobilisables.
Son dosage permet d’évaluer les réserves en fer et ainsi de dépister précocement une carence en fer ou à l’opposé d’apprécier une remontée des réserves lors d’un traitement par supplémentation ferrique.
On la trouve dans le colostrum et la protéine de petit-lait, et semble jouer des rôles biologiques très divers et est considérée comme la première ligne de défense immunitaire de l’organisme.
Par sa très forte affinité avec le fer, elle favorise son absorption par la muqueuse intestinale des nouveau-nés.
Elle a également des propriétés antibactériennes, antivirales, antifongiques, anti-inflammatoires, antioxydantes et immunomodulatrices.

Fibres alimentaires
Les fibres alimentaires, présentes dans les fruits, les céréales complètes et les légumes, sont des composants qui ne sont pas digérés ; leur valeur est donc très faible. Les fibres alimentaires favorisent le transit intestinal.

Fibromyalgie
La fibromyalgie est une maladie se caractérisant par l’association de douleurs chroniques qui diffusent dans l’ensemble de l’organisme et dont le profil est variable selon les individus mais qui prédominent essentiellement dans l’axe du corps.
Ces douleurs sont également présentes au niveau des racines des membres et concernent avant tout les insertions des tendons des muscles sur les os.
Les principaux symptômes, en dehors de la douleur, sont un sommeil perturbé, des fourmillements des membres supérieurs, des perturbations psychiques importantes, des douleurs à la pression (légère) de certaines zones précises du corps (point de Janus), une impression de crispation des mains et une fatigue générale intense…

Folates
Produit dérivé de l’acide folique (sel de l’acide folique) ou vitamine B9, cet élément intervient dans la fabrication de l’ADN.

Glucides (sucres)
Comme les lipides, les glucides, participent au bon fonctionnement de l’organisme.
Les glucides apportent une énergie rapidement mobilisable pour l’effort musculaire ou la concentration.
On distingue deux groupes de glucides : les sucres lents (les glucides présents dans le pain, les céréales, légumes secs et pommes de terre) et les sucres rapides (glucides présents dans les sucreries, sodas, fruits…) (1g de glucide = 4 Kcal)

Glucose
Le glucose est le principal sucre de l’organisme. C’est lui qui apporte l’énergie à la plupart des cellules.

Glycation
La glycation des protéines est une réaction entre un sucre (glucide) et une protéine.

Gamétogénèse
Processus qui aboutit a la formation gamétogénèse des spermatozoïdes et des ovocytes (gamètes).

Gène
Séquence d’ADN codant, contenant une information permettant la formation d’une protéine.

Génétique
Science qui étudie l’hérédité et les gènes. Une de ses branches, la génétique formelle ou mendélienne, s’intéresse à la transmission des caractères héréditaires entre des géniteurs et leur descendance.

Groupement méthyles
L’adjonction de petites molécules, les méthyles, directement sur l’ADN.

Indice de Masse Corporelle (I.M.C.)
L’Indice de Masse Corporelle (I.M.C.) se calcule en fonction de la taille et de la masse.
L’Organisation Mondiale de la Santé (O.M.S.) l’a défini comme le standard pour évaluer les risques liés au surpoids chez l’adulte.
Il a également défini des intervalles standards (maigreur, indice normal, surpoids, obésité) en se basant sur la relation constatée statistiquement entre l’I.M.C. et le taux de mortalité.
Les valeurs de 18 et 25 constituent des repères communément admis pour un I.M.C. normal.
Il faut néanmoins faire attention car cet indice de risque ne prend pas en compte la proportion de masse musculaire ni de masse osseuse.
Il est donc inadapté sur certaines populations et en particulier les sportifs.

Immunosuppresseur
Le terme immunodépresseur (ou immunosuppresseur) désigne tout ce qui supprime ou qui a la capacité de réduire les réactions immunologiques spécifiques de l’organisme contre un antigène (corps étranger pénétrant dans l’organisme).

Immunocompétence
C’est le fait que des cellules soient capables d’intervenir dans les processus immunitaires, face à un agent pathogène.

Lipides (ou graisses)
Les lipides sont les matières grasses ou acides gras. Ils constituent une réserve d’énergie stockée dans les cellules, en général et aident à l’absorption des vitamines (et à lutter contre le froid).
Si les lipides sont les constituants principaux des matières grasses telles que l’huile, le beurre et la margarine (lipides : graisse visible), on les rencontre également dans de nombreux autres aliments préparés ou naturels (= graisse cachée).
Certains lipides, comme les acides gras polyinsaturés (huile d’olive, huile de poisson), contribuent à faire baisser le cholestérol. (1 g de lipides = 9 Kcal).

Macronutriments
Les macronutriments fournissent l’énergie et la force nécessaires à l’organisme.
Ce sont les lipides, les glucides et les protéines.

Métabolisme
Ensemble des réactions biochimiques qui s’accomplissent dans un être vivant.
On distingue l’anabolisme (réactions de synthèse) et le catabolisme (réactions de dégradation).

Méthionine
Acide amine soufre.

Méthylation de l’ADN
Processus épigénétique qui touche directement l’ADN mais aussi les histones (ces protéines auxquelles s’associe le nucléo filament d’ADN).
Elle permet ainsi le remodelage de la chromatine en une molécule non accessible à la transcription en ARN (répression des gènes).

Micronutriments
Les micronutriments ne jouent aucun rôle énergétique mais sont fondamentaux pour le fonctionnement de l’ensemble des métabolismes.
Ce sont les vitamines, minéraux, oligo-éléments, acides gras essentiels mais aussi les flavonoïdes, acides aminés, pro-biotiques…
Tous ces éléments donnent la valeur nutritionnelle de votre assiette.

Micro-nutrition
La micro-nutrition étudie l’impact des micronutriments (vitamines, minéraux, oligo-éléments, acides gras essentiels, acides aminés…) sur notre santé et recherche les moyens d’optimiser le statut micro nutritionnel de chaque individu.

Micro-biote
La notion de flore intestinale a évolué jusque dans son appellation et aujourd’hui, les spécialistes parlent dans toutes les publications de micro-biote.
Le micro-biote est l’ensemble des micro-organismes (bactéries, levures…) dans un environnement spécifique.
Si on prend l’exemple du micro-biote intestinal, il est composé de 10**14 bactéries soit 100 milliards de bactéries (10 fois plus que le nombre de cellules de l’organisme).
Son poids total dans l’organisme est de 1 à 2 kg.

Minéraux
On dénombre 8 minéraux dont l’organisme a besoin en certaine quantité :
Ce sont le Calcium (Ca), le Potassium (K), le Chlore (Cl), le Silicium (Si), le Magnésium (Mg), le Sodium (Na), le Phosphore (P) et le Soufre (S).
Tout comme les vitamines, les minéraux sont essentiels pour des réactions métaboliques et comme matière constitutive (par exemple pour la construction des os) des différents tissus de l’organisme.
Les minéraux ont également une fonction de messager dans l’information entre différents tissus (par exemple le calcium : actif dans la régulation de la pression sanguine).
On trouve en général les minéraux dans les eaux minérales (notre photo) et la nourriture.

Motilité
Ensemble des mouvements propres à un organe.

Mucine
Une mucine est une grande Protéine fortement glycosylée et entrant dans la composition de nombreux mucus.
Certaines mucines sont liées aux membranes cellulaires à cause de la présence d’un domaine hydrophobe autour de la membrane qui favorise la rétention dans la membrane plasmique, les autres sont sécrétées sur des surfaces muqueuses et, chez les mammifères, dans la salive.

Neurotransmetteurs (=neuromédiateur)
C’est une substance fabriquée par l’organisme qui permet aux cellules nerveuses (les neurones) de transmettre l’information entre eux.

Chaque neurotransmetteur correspond à des fonctions particulières : La dopamine, c’est le starter : démarrage du matin, exploration de la nouveauté.
La noradrénaline, c’est l’accélérateur : la recherche du bien-être et du plaisir.
La sérotonine, c’est le frein qui permet de contrôler ses pulsions ; on l’appelle aussi hormone de sérénité.

Oligo-éléments
On compte plusieurs oligo-éléments dont l’organisme a besoin en très petite quantité, d’où son nom Oligo (signifie en grec peu).
Ce sont le cobalt, l’iode, le cuivre, la manganèse, le fer, le sélénium, le fluor ou encore le zinc.
Même si on en a besoin en très petite quantité les oligo-éléments restent indispensables à l’organisme, car le corps ne peut pas les synthétiser lui-même. On trouve des oligo-éléments dans l’alimentation.

Omega 3
L’oméga-3 est un acide gras que l’on trouve en grandes quantités dans certains poissons gras, dans le lin, la noix et le colza. Les omégas 3 sont des acides gras dits « essentiels », car l’organisme humain en a absolument besoin.
Ils sont également indispensables car le corps humain ne peut les produire.

Période péri-conceptuelle
Période qui entoure la conception (8 à 10 semaines avant et 8 à 10 semaines après).

Phototype
Le phototype permet d’estimer le risque lié à l’exposition solaire pour chaque type de peau et de déterminer l’importance des protections nécessaires.
6 phototypes ont été identifiés :
Phototype 1 : la peau est très claire, blanche, les cheveux sont blonds ou roux, les yeux bleus ou verts et des taches de rousseur qui apparaissent très rapidement en cas d’exposition : la peau brûle facilement, ne bronze jamais.
Phototype 2 : la peau est très claire et peut devenir hâlée, les cheveux sont blonds ou châtains clairs, des taches de rousseurs apparaissent au soleil. Peau qui brûle facilement et bronze à peine
Phototype 3 : la peau est modérément claire, les cheveux sont blonds ou châtains, et il n’y a peu ou pas de taches de rousseur. La peau brûle modérément, bronze graduellement
Phototype 4 : la peau est mate, les cheveux sont châtains ou bruns, et il n’y a aucune tache de rousseur. La peau brûle à peine, bronze toujours bien
Phototype 5 : la peau est brune foncée, naturellement pigmentée, les cheveux et les yeux sont noirs. La peau brûle rarement, et bronze beaucoup.
Phototype 6 : la peau est noire, les cheveux et yeux sont noirs. La peau ne brûle pas.

Pro-biotiques
Le mot Pro-biotique vient du grec « biotikos » et signifie « en faveur de la vie ».
Les pro-biotiques sont des micro-organismes qui, ingérés vivants, sont capables de pallier les dysfonctionnements de l’écosystème intestinal en renforçant la flore intestinale.
La flore intestinale contient près de 10 000 milliards de bactéries, réparties en 500 espèces.
Constituée dès l’âge de deux ans, elle peut se détériorer sous l’effet d’une alimentation déséquilibrée, du stress, de la fatigue, et des traitements antibiotiques à répétition…

Protéines
Appelées aussi protides, les protéines sont un assemblage d’acides aminés. Une protéine peut compter plusieurs centaines d’acides aminés. Selon leur nombre et leur ordre d’enchaînement, les caractéristiques et fonctions des protéines sont différentes. Certaines servent de matériaux de construction pour les tissus et liquides biologiques (ex : muscles, cartilages, etc.). D’autres sont les composants essentiels de substances biologiques actives comme les enzymes, les anticorps, certaines hormones, etc.

Radicaux libres
Molécules instables produites en permanence par le corps.
Les cellules du corps produisent de l’énergie à partir des aliments et de l’oxygène mais laissent derrière elles des polluants : les radicaux libres. Conséquence du fonctionnement du métabolisme, les radicaux libres sont toxiques.
Nous en produisons beaucoup plus du fait de la pollution, des fumées, du tabac, de la fatigue, du stress, des rayons ultra-violets… .

Rachitisme
Maladie de l’enfance et de l’adolescence due le plus souvent à une carence en vitamine D et se traduisant par une minéralisation insuffisante des os.

Triglycérides (TG)
Les triglycérides (TG) appartiennent à la famille des lipides.
Les triglycérides sont également appelés graisses neutres et représentent une source importante d’énergie pour le corps. Les triglycérides que l’on retrouve dans le sang, sont soit synthétisés à partir de nos aliments, soit produits par notre foie, car notre corps a un besoin continu d’énergie et les graisses alimentaires ne sont pas toujours disponibles.
La plupart de ces graisses alimentaires, ainsi que celles stockées dans nos tissus adipeux (« réserves d’énergie ») existent sous la forme de triglycérides. Les triglycérides se décomposent en acides gras libres, ce qui va soit produire une source d’énergie instantanée pour le corps, soit être recyclé en triglycérides et être stocké dans le tissu adipeux.

Vitamines
Les Vitamines sont des substances organiques de faible poids moléculaire, sans valeur énergétique, indispensables à la croissance, à la reproduction et au fonctionnement de l’organisme qui ne peut les synthétiser lui-même.
Elles doivent donc être fournies par l’alimentation, exceptées la vitamine D1 synthétisée par la peau et les vitamines B8 et K dont une partie est synthétisée par la flore bactérienne du gros intestin. Les vitamines ne sont pas une source d’énergie et ne possèdent pas de rôle structural dans l’organisme mais leur présence est nécessaire à la plupart des réactions biochimiques responsables de la vie cellulaire.
En effet, en l’absence de vitamines, les lipides, glucides et protides apportés par l’alimentation seraient inutilisables.

Guérir Naturellement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *